Les jeux vidéo qui ont été accusés de plagiat !

Introduction : Quand les développeurs de jeux vidéo poussent le curseur trop loin

L’industrie du jeu vidéo est un secteur extrêmement compétitif, où les développeurs sont constamment à la recherche de nouvelles idées et concepts pour se démarquer. Mais parfois, certains studios vont un peu trop loin dans leur quête d’innovation, en s’inspirant (voire en copiant) un peu trop ouvertement des titres existants. Cela donne lieu à des accusations de plagiat et des polémiques souvent bien méritées. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir quelques-uns des cas les plus marquants de l’histoire du jeu vidéo, où la frontière entre inspiration et copie a été franchie.

Le scandale autour de Fortnite et PUBG

L’un des exemples récents les plus notables est sans doute celui opposant les géants du Battle Royale : Fortnite et PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG). Alors que PUBG était déjà un succès planétaire, Epic Games a lancé Fortnite avec son mode Battle Royale en 2017. Ce dernier propose une expérience similaire à celle de PUBG, avec des mécaniques très proches telles que la chute en parachute sur une île remplie d’armes et d’équipements, ainsi que la réduction progressive de la zone de jeu.

Cette ressemblance n’a pas manqué d’attirer l’attention des développeurs de PUBG, qui ont porté plainte contre Epic Games en 2018, les accusant d’avoir copié leur jeu. Finalement, l’affaire s’est réglée à l’amiable et les deux parties ont retiré leurs plaintes respectives.

Overwatch et Paladins : quand les héros se ressemblent un peu trop

En 2016, Blizzard Entertainment a frappé fort avec la sortie d’Overwatch, un jeu de tir à la première personne basé sur des héros aux capacités uniques. Ce titre a rapidement conquis le cœur des joueurs et a été salué pour son gameplay original. Cependant, quelques mois plus tard, un autre jeu du même genre est apparu: Paladins, développé par Hi-Rez Studios. Ce dernier propose également des héros aux compétences distinctes et un style graphique similaire à celui d’Overwatch.

Les accusations de plagiat n’ont pas tardé à fuser de la part des fans d’Overwatch, qui estimaient que Paladins était une copie éhontée de leur jeu favori. Toutefois, Hi-Rez Studios s’est défendu en expliquant que leur titre était en développement bien avant la sortie d’Overwatch et qu’il s’agissait simplement d’une coïncidence malheureuse.

Zynga et son historique controversé

L’entreprise américaine Zynga est connue pour ses jeux sur Facebook tels que FarmVille ou CityVille. Cependant, elle a également été accusée à plusieurs reprises de plagier des jeux déjà existants. Parmi les exemples notoires figurent Dream Heights, considéré comme une copie du jeu Tiny Tower développé par NimbleBit, ou encore Mafia Wars, qui ressemble beaucoup au jeu Mob Wars de David Maestri.

Dans certains cas, Zynga a été contrainte de verser des indemnités aux développeurs lésés pour mettre fin aux poursuites judiciaires. L’entreprise semble néanmoins avoir retenu la leçon et s’efforce désormais de proposer des jeux plus originaux.

Threes! et 2048 : une histoire de chiffres

En 2014, le petit studio indépendant Sirvo a lancé Threes!, un jeu de réflexion sur mobile où le joueur doit combiner des tuiles numérotées pour former des multiples de trois. Ce titre a connu un succès fulgurant et a été largement acclamé par la critique. Toutefois, quelques semaines après sa sortie, un clone nommé 2048 est apparu sur les plateformes mobiles.

2048 proposait un gameplay similaire à celui de Threes!, mais avec des règles légèrement différentes (il fallait cette fois-ci former des multiples de deux). Malgré ces similitudes évidentes, 2048 est rapidement devenu encore plus populaire que Threes!, au grand dam de ses créateurs. Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui considèrent que 2048 est une copie injuste du travail original de Sirvo.

Conclusion : un secteur en quête d’originalité

Ces exemples ne sont que quelques-uns des nombreux cas où les jeux vidéo ont été accusés de plagiat. Même si certains d’entre eux peuvent s’expliquer par de simples coïncidences ou des inspirations communes, il est indéniable que cette problématique nuit à l’originalité et à la créativité du secteur. Les développeurs ont tout intérêt à redoubler d’efforts pour proposer des expériences uniques et novatrices, afin de se démarquer dans cette industrie ultra-concurrentielle.

Et vous, connaissez-vous d’autres jeux accusés de plagiat ? N’hésitez pas à partager vos exemples et réflexions dans les commentaires, et à faire découvrir cet article à vos amis gamers !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*