Dell Latitude 10

La Rédaction |
Dell Latitude 10

Là où les autres constructeurs s’évertuent à développer des tablettes polyvalentes et originales, Dell prend le pari de maintenir sa traditionnelle ligne de conduite : proposer un matériel solide et robuste, à destination des travailleurs itinérants. Le Latitude 10 intègre en ce sens une série de fonctionnalités propres aux entreprises, qui manquent aux modèles concurrents du marché. En particulier, l’autonomie prodigieuse, la compatibilité avec les réseaux d’entreprise et l’aspect compact constituent de sérieux atouts.

Design et fonctionnalités

Le Latitude 10 est une tablette très compacte qui s’articule autour d’une dalle IPS de 10,1 pouces, avec un écran tactile capacitif. Le cadre de l’écran est composé d’un alliage de magnésium et le châssis extérieur est recouvertd’une fine membrane caoutchoutée. La face avant de la tablette est entièrement composée d’un verre Gorilla Glass. La tablette mesure 274 x 176,6 x 10,5 mm et pèse moins de 660 grammes avec sa batterie standard, ce qui en fait un modèle ultra-portable. Sur le bord inférieur se tient un port micro-USB que vous utiliserez pour recharger la tablette, si vous n’avez pas emporté avec vous le chargeur qui se connecte à un port propriétaire. Un choix judicieux, pour tous les utilisateurs disposant déjà d’un smartphone à recharger via un câble micro-USB.Sur les trois autres bords de la tablette, on retrouve un port USB 2.0 pleine taille, un lecteur de cartes SD, un bouton de contrôle du volume, un bouton de marche/arrêt, un port mini-HDMI et une attache Kensington. Hélas, le port USB n’est pas compatible avec la norme 3.0 mais il supporte pleinement les disques durs externes autoalimentés, une fonction qui échappe à certains concurrents de Dell, comme le ThinkPad Tablet 2 de Lenovo. L’écran est particulièrement lumineux et renvoie une définition de 1 366 x 768 pixels. Il ne supporte donc pas nativement les séquences vidéoHD en 1080p, contrairement à d’autres modèles du marché, à commencer par la Surface Pro de Microsoft. Cette résolution reste toutefois amplement suffisante pour de la bureautique sous Word, PowerPoint et d’autres logiciels du même acabit. Vous pouvez toutefois relier la tablette à un moniteur externe à l’aide du port mini-HDMI ou de la station d’accueil en option (90 €). Cette dernière ajoute quatre ports USB 2.0, un port HDMI et un connecteur audio et Ethernet. Le Latitude 10 supporte l’utilisation de deux moniteurs et vous pourrez ainsi étendre ou répliquer l’affichage sur ce second écran. La webcam frontale est de 2 MP et supporte les enregistrements en 720p, tandis que le capteur arrière est de 8 Megapixels, avec un flash LED.

L’écran du Latitude 10 supporte jusqu’à dix pressions simultanées des doigts et vous pouvez investir dans un stylet Wacom (30 €) pour améliorer votre confort. Ce dernier est sensible à différents niveaux de pression et comprend un clic droit et une gomme. Il est ainsi bien plus ergonomique que le modèle livré avec la Tablet 2 de Lenovo, auquel il manque cette gomme numérique. Lorsque vous approchez la pointe du stylet de l’écran, les fonctions tactiles sont désactivées. Vous ne craindrez donc pas d’interférer avec la paume de votre main. Il manque hélas à la tablette de Dell un compartiment permettant de ranger ce stylet lorsque vous ne vous en servez plus.Notre modèle de test s’accompagnait du clavier et souris sans fil KM632 de Dell (40 €) et de la batterie étendue de 60 Watt-heures (50 €), témoignages des nombreux accessoires proposés par le constructeur. En connectant le Latitude 10 à sa station d’accueil et en l’équipant du clavier et de la souris externes, vous conférez à la tablette l’allure d’un véritable PC portable. Vous pouvez même emporter une batterie auxiliaire pendant vos longs déplacements, ce qui illustre l’un des atouts de la tablette de Dell face à ses principales rivales : la batterie est amovible, contrairement à celle de l’iPad d’Apple mais aussi de l’Envy X2 de HP et de l’Iconia W510-1422 d’Acer. Cette batterie complémentaire prolonge évidemment l’autonomie, sans nécessiter l’utilisation d’un dock-clavier.

Le Latitude 10 se décline en trois capacités de stockage flash : 32 Go, 64 Go et 128 Go. Vous pouvez éventuellement étendre cette capacité à l’aide d’une carte SD, mais vous avez intérêt à bien choisir votre modèle de base. Lorsque nous avons mis sous tension le Latitude 10 pour la première fois, Windows nous indiquait qu’il restait 36,8 Go de livre sur 52,2 Go. C’est amplement suffisant pour installer une série d’applications bureautiques et effectuer des tâches de base, mais vous avez intérêt à vous reporter sur le modèle de 128 Go si vous envisagez de stocker des séquences vidéo. On réservera le modèle de 32 Go aux utilisateurs qui consacrent l’essentiel de leurs journées sur des services en ligne et qui stockent leurs documents dans le cloud ou des serveurs d’entreprise. A ce titre, vous pouvez vous connecter à de tels réseaux à l’aide du wifi 802.11 a / b / g / n ou du récepteur HSPA+ / 3G WWAN intégré. Dell prévoit également de commercialiser des modèles équipés d’un récepteur 4G LTE, mais ils seront dépourvus de GPS en contrepartie.Dans la mesure où le Latitude 10 cible un public de professionnels, la tablette n’est pas constellée d’applications préinstallées, mis à part Skype et une tuile permettant de se familiariser avec l’environnement de Windows 8. Vous débutez ainsi votre utilisation avec un espace libre significatif, contrairement aux 28 Go disponibles sur l’Acer Iconia Tab W510. Tous les utilisateurs soucieux de leur sécurité pourront éventuellement se rabattre sur la version haut de gamme, comprenant un détecteur biométrique.Le Latitude 10 bénéficie d’une garantie constructeur d’un an, que vous pouvez étendre à trois ans avec un support 24/24.

Performances

Inutile de s’attendre à des performances ébouriffantes avec un modèle équipé de 2 Go de mémoire vive et d’un processeur Intel Atom Z2760, mais vous bénéficiez en contrepartie d’une prodigieuse autonomie. Le Latitude 10 offre de bons résultats dans le benchmark CineBench R11.5 (0,55 points), au niveau du HP Envy X2. Il renvoie également l’un des meilleurs résultats parmi les modèles équipés d’un CPU Atom sur le test d’encodage vidéo Handbrake (6 min 27). Il obtient 1 291 points à PCMark 7, un résultat plutôt modeste face à la Surface Pro de Microsoft par exemple (4 768 points) et aux autres tablettes empruntant les composants d’un ultrabook. Si vous êtes à la recherche d’un modèle plus performant, vous avez donc intérêt à vous reporter à ce type de tablettes, comme la Surface Pro ou l’Acer Iconia W700. Si vous souhaitez assurer une compatibilité totale avec les logiciels Windows traditionnels et les réseaux d’entreprise, le Latitude 10 est un modèle de choix. Son autonomie est de près de 9 h 20 d’usage intensif avec la batterie standard de 30 Watt-heures et tutoie le score phénoménal de 19 h 38 avec la batterie étendue de 60 Watt-heures. L’Envy X2 de HP renvoie un résultat bien inférieur, qu’on utilise ou non le dock-clavier muni d’une batterie complémentaire (7 h 08 / 12 h 34). L’Acer Iconia W510 présente une plus grande autonomie avec sa batterie de base (10 h 27) mais reste un cran en arrière avec son dock-clavier (17 h 50). Toutes ces tablettes équipées d’un processeur Atom présentent toutefois une autonomie supérieure aux modèles embarquant les composants d’un ultrabook, à l’instar de la Surface Pro de Microsoft (4 h 58) et du Sony Vaio Duo 11 (3 h 09).

Le seul inconvénient de la batterie étendue du Latitude 10 tient à ses dimensions : elle dépasse de quelques millimètres à l’arrière du Latitude 10, tout en ajoutant quelques centaines de grammes à son poids. Cela étant dit, le Latitude 10 reste bien plus compact et léger que le HP X2 et l’Acer W510, qui tutoient les 1,5 kg avec leur dock-clavier.Si vous privilégiez avant tout l’autonomie, la portabilité, la compatibilité avec un large ensemble d’applications et un support total des technologies d’entreprises, envisagez sérieusement d’investir dans la tablette Latitude 10 de Dell. Elle accompagnera à merveille les tâches d’un travailleur nomade, tout en lui donnant accès à ses ressources professionnelles durant l’ensemble de ses déplacements. Il s’agit toutefois davantage d’un périphérique d’accès et de révision de vos documents, que d’une pure station de production multimédia ; si vous ne souhaitez pas investir dans un système trop fermé à l’image d’Android, de l’iPad ou de Windows RT, le Latitude 10 offre davantage de souplesse. En revanche, si vous privilégiez les performances, vous avez plutôt intérêt à vous tourner vers un modèle empruntant les composants d’un ultrabook,à l’image de la Surface Pro de Microsoft. Seule contrepartie : l’autonomie est amputée de moitié face à un tel niveau de performances. Le Latitude 10 de Dell constitue ainsi un juste compromis,qui devrait séduire en premier lieu les utilisateurs professionnels par son excellent rapport qualité prix. 

POUR

Batterie amovible. Applications Windows XP / Vista / 7 / 8. Grande autonomie. Très compacte. Compatible WWAN et GPS. Peut se recharger en micro-USB.

CONTRE

Un peu trop modeste pour la création graphique. Pas d’emplacements pour stocker le stylet intégré au châssis. Ports USB 2.0 et non 3.0.

EN RESUME

Il s’intègre pleinement au réseau de votre entreprise et supporte l’ensemble des logiciels du marché, tout en vous offrant près de 20 heures d’autonomie.

0 commentaire

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire ( Se Connecter )

PCExpert, Le Mag

14
3.99€

Les données numériques sont devenues un enjeu majeur pour l'entreprise. Il faut savoir les protéger, les sauvegarder, les exploiter. PC Expert vous dit tout. Et dans ce numéro, comme toujours, des conseils, des avis d'expert et des mises en perspective.

S'abonner
Acheter ce numéro
Utiliser un code promo

Liste de tous les numéros